Devant le CAO de La Chapelle : Aux Portes de Paris.

 

Depuis Novembre 2016 et l’ouverture du Centre Humanitaire pour les Migrants dans le Nord de Paris, les migrants vivent à Porte de La Chapelle. Le Centre, créé pour orienter les migrants et mettre fin aux campements sauvages peut accueillir 400 personnes. 200 migrants tentent d’être acceptés chaque jour dans le centre.

Devant les clôtures et aux alentours du centre, 700 personnes se sont installées, formant 3 campements. Des heurts éclatent souvent entre migrants. Nombreux sont les migrants qui ont abandonnés l’idée d’être accueillis dans le Centre.

Dans l’attente de réponse des administrations, ils vivent dans ces campements. Certains attendent, là, plus de 3 mois avant leur prochain rendez-vous administratif.

Début mai 2017, les 3 campements ont été évacués. Il ne reste de ces 7 mois de vie que des pierres. Le reste a été brûlé, les lieux sont depuis gardés par les forces de l’ordre.